Sculptures Métal

Sculptures réalisées principalement à partir de métal de récupération.

Ce métal recyclé ayant déjà eu une plusieurs vies, se présente sous différentes formes: fils de fer, clous, vis, grillage, etc... Il se réinvente pour offrir de nouvelles possibilités, une nouvelle existence.

Sculpture de métal recyclé "Les trois écorchés de la sagesse"

Sculpture métal recyclé "Les trois écorchés de la sagesse"

Sculpture de métal recyclé

Voici les trois écorchés de la sagesse, de la série Cauchemar. Ces trois sculptures sont issues de l'assemblage de cintres de fer, divers fils de fer, des clous, vis et autre morceaux de métaux rouillés.

Longueur: 23 cm

Largeur: 52 cm

Hauteur: 28 cm

 

"Ne pas voir le Mal, ne pas entendre le Mal, ne pas dire le Mal"

Ils sont le message que la techonologie mourrante a enfanté. Ils sont la trace monumentale du refus. La clairvoyance étouffée du silence. Le sifflement de l'aveugle et la sourde désolation.

Il était un totem tripartite, d'absurde et de traverses cloutées, un fossile lancé à l'éphémère comme on creuse un cri muet à la surface des rétines.

 

Sculpture de métal de récupération

"Ne vois pas"

 

 

Sculpture de métal recyclé

"Ne parle pas"

 

 

Sculpture de métal de récupération

"N'entends pas"

 

 

 

Sculpture en métal recyclé Abomination

Sculpture métal en recyclage "abomination"

Sculpture en métal recyclé Abomination

Voici l'Abomination, de la série Cauchemar. Il a nécessité l'assemblage de divers fils de fer dont 5 cintres, du grillage, des clous, vis et autre morceaux de métaux rouillés ramassés dans la rue.

Longueur: 39 cm

Largeur: 28 cm

Hauteur: 19 cm

 

On le dit monstre. Incomplétude effrayante. Il n'est pourtant que le vestige d'un temps oublié. Il est le squelette ferreux que le vent élève en instrument. Le repère corrodé de soupirs immenses. Il traîne le fantôme de ses membres comme on hurle de métal. Le fortissimo des lames d'air contre l'acier (inspiration) qui se brise (expiration) en éclat de jour écarlate (inspiration) et qui fragillise encore un peu plus la corde étincelle d'un pianissimo (expiration).

 

Metal Recycling Sculpture "Bicephale"

Sculpture de recyclage métal "Bicephale"

Sculpture Métal récup Bicephale

Voici Bicephale, de la série Cauchemar. Il est le résultat de l'assemblage de 5 cintres de fer, divers fils de fer, des clous, vis et autre morceaux de métaux rouillés glanés ici et là.

Longueur: 31 cm

Largeur: 21 cm

Hauteur: 20 cm

 

Il est la dichotomie, la croissance envers et contre tout, l'excroissance crachée des terres souillées de métaux. Il est le désir d'être unique, et pourtant enfante des noeuds aussi impersonnels qu'inachevés. Il est dichotomie, il est deux, quatre, huit, et puis rien. Il est la scission stérile d'une caricature de la vie. La fleur avortée d'un champs d'écueils.

Sculpture récup art métal Anathema

sculpture de recyclage métal "Anathema"

Anathema

Voici Anathema, de la série Cauchemar également et issu des matériaux suivants: 4 cintres de fer, divers fils de fer de diverses tailles, des clous, vis et autre morceaux de métaux rouillés.

Longueur: 33 cm

Largeur: 19 cm

Hauteur: 18 cm

 

Il est l'offrande. L'assemblage oxydé que l'on sacrifie au nom du périssable et du jetable Il est né de la réprobation des débris, brandis à la lumière qui consumme comme un doigt accusateur. S'il cherche à s'élever, il s'effritera en poussière cramoisie tel l'éclat d'un appel qui se perd aux oreilles des dieux sourds.

Sculpture métal en récupération Spine Syndrome

Sculpture de récup "Spine Syndrome"

Spine syndrome web 1

Voici Spine Syndrome, le premier né de la série "Cauchemar". Comme la plupart des autres sculpture de cette série, il a été réalisé à l'aide d'éléments de récupération : 4 cintres en fer, du fil de fer de divers diamètres, des morceaux de fils d'aciers oxydés, des clous et des vis rouillés.

Longueur: 22 cm

Largeur: 19 cm

Hauteur: 17.5 cm

 

Il fut le précurseur, celui dont le crâne sortit de terre en tout premier. Chargé des stigmates qui font son essence, il avance la tête basse, récoltant les traits et les travers.Si chaque pas est une épreuve, l'inéluctable le précède. Il est l'absence de bruit et la rouille aveugle qui dévore les serpents de métal qui se déroulent devant lui. Il imprime d'oxydation le chemin de l'oublie. Il est l'épine originelle, le syndrome de l'entaille qui montre la voie.